Croatie

Le périple de La Fauconnerie dans les îles

Découverte deS plages de Vis et de la région de Komiza

Pour cette nouvelle journée au paradis croate, nous nous réveillons bercés par le clapoti de l’eau et le tintement des mats des bateaux amarrés dans le port de Vis. La vue depuis notre hébergement est superbe et nous invite à un réveil en douceur. Après avoir été cherché quelques viennoiseries, nous prenons notre petit déjeuner dans la cour ombragée.

Vue depuis les chambres de notre « apartman » nono ive

Au programme de la journée, découverte des plages de l’île avec pour commencer, la plage de Stiniva. Le Lonely Planet la décrit comme « la crique la plus jolie de Vis, bordée de larges galets polis où se reflète le soleil, au bord de l’eau azur ». Ce que le Lonely ne dit pas c’est que pour y arriver, il faut emprunter un chemin escarpé qui descend à flanc de falaises. La descente nous prend bien 30 à 45 minutes (difficile à dire) en veillant à ne pas glisser. En bons touristes que nous sommes, inutile de préciser que nous sommes en tongs, chaussures parfaitement adaptées à la situation… à mi parcours, nous décidons d’en changer pour les « chaussons » concus pour aller dans l’eau, plus adhérents.

Depuis la descente, on aperçoit en bas la crique de Stiniva

Après plusieurs dizaine de mètres de dénivelé, nous arrivons enfin sur la plage qui est en effet superbe. Il est encore tôt et il y a encore peu de monde. Nous allons directement nous baigner dans les eaux cristallines de la crique profitant du magnifique cadre.

Florie et Noémie seules dans cette eau transparente

Avant d’entamer notre ascension pour retrouver notre voiture, nous prenons un verre attablés au bar sur la plage faisant face à la vue sur la mer (car oui, aussi improbable que cela puisse paraitre, il y a de quoi de rafraichir et même manger).

30 minutes plus tard, l’ascension ayant été finalement plus simple que la descente, nous repartons direction Komiza et son village de pêcheurs. La vue depuis la route est superbe et nous essayons de ne pas en perdre une miette. Le bleu de l’eau se mêle au bleu du ciel, à tel point qu’on ne parvient plus à déterminer où est l’horizon.

Vue surplombant le village de Komiza

Après une rapide balade dans les jolies ruelles et sur le port, nous nous arrêtons pour le déjeuner sur le port avant de clore le repas par une glace bien méritée après tous ces efforts. Nous reprenons ensuite la route vers une autre plage de l’autre côté de l’ile. Cette fois, ok pour la plage à condition qu’il n’y ait pas de rando avant. Nous rejoignons d’abord la plage de Milna, qui bien que facilement accessible, est cependant au bord de la route et ne nous fait pas vraiment rêver. Nous décidons alors de rejoindre la plage voisine de Zaglav à…15 min de marche. Cette fois, le chemin est plat et la plage facile d’accès. Noémie nous fera quand même subtilement remarquer que l’on marche beaucoup pour aller à la plage avec un : « Papa! elle est où encore ta plage?! »

Sur le chemin menant à la plage de Zaglav

Une fois arrivées, les filles s’éclatent dans l’eau, où quelques petites vagues viennent agrémenter leurs jeux, ou dans le sable, car une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas ici d’une plage de galets. Après une bonne heure à profiter de l’endroit, nous décidons de repartir. Malheureusement, et espérons que cela ne reste qu’une anecdote de vacances, Aurore glisse et arrive bouche la première sur les galets. Elle saigne beaucoup et l’une de ses dents bouge. Nous avons donc le plaisir de faire un tour par les « urgences » de Vis, où il n’y a absolument personne, pas même de médecins. Grace à l’aide de nos hôtes, venus nous retrouver, le médecin de garde arrive « tranquilo, tranquilo ». En même temps quelle idée de se blesser un dimanche à 18h au beau milieu d’une île. Après avoir examiné Aurore, il nous rassure en nous disant que cela n’a pas l’air grave, 2 jours de nourriture liquide et tout devrait rentrer dans l’ordre. Espérons qu’il a vu juste. Après un rapide passage au supermarché pour acheter des yaourts, la soirée se termine à notre hébergement où nous commandons des pizzas. Aurore a retrouvé le sourire, espérons que la nuit sera bonne.


Plus d’infos sur Komiza

Située dans un cadre pittoresque, une baie au pied du mont Hum, la bourgade de Komiza a ses inconditionnels en Croatie qui ne jurent que par son ambiance bohème. Ses petites rues bordées d’hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles grimpent en serpentant depuis le port, utilisé par les pêcheurs depuis le XIIe siècle au moins. Une rivalité amicale oppose Komiza à la ville de Vis. Cette dernière est historiquement associée à la noblesse, tandis que Komiza s’enorgueillit de son passé de village de pêcheurs et de ses histoires de pirates.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2022 blogs by La Fauconnerie